Dressage, éducation, tout sur les aboiements

Le chien de votre voisin aboie, que faire

Le chien de votre voisin aboie, que faire

Le fait qu'un maître ne prenne pas toutes les dispositions possibles pour éviter les désagréments causés au voisinage par son chien est punissable par la loi ( article R1334-31, et articles R1337-7 à R1337-10 du code de la santé publique ) et ce de jour comme de nuit.

Un chien qui aboie la nuit est assimilé à du tapage nocturne. Une plainte peut être déposée au commissariat le plus proche et le propriétaire du chien encourt une amende allant de 68 à 450 euros. Lorsque l'animal aboie le jour, une tentative d'arrangement doit être faite avec votre voisin avant d'envisager des suites légales. En premier lieu, tenter de dialoguer et de faire comprendre à votre voisin que son chien est une gêne réelle pour le voisinage. Malheureusement, certains maître font comme si de rien était. Dans ce cas, vous devez rencontrer votre maire ou l'un de ses adjoints qui pourra éventuellement trouver des solutions. Si cette alternative est un échec, vous pouvez avoir recours à un procès verbal.

Tenter de dialoguer avec les autres riverains est aussi un bonne solution. Vous n'êtes probablement pas seul à attendre les aboiements, et une lettre signée à plusieurs envoyée en recommandé aura plus de poids auprès du maître de l'animal en question.

Si votre voisin refuse le dialogue et que vous ne voulez pas donner une plus grande ampleur au problème, la solution d'un boîtier anti aboiements peut s'avérer efficace. Comptez entre 50 et 150 € pour un boîtier anti aboiements étanche de qualité.

Laissez un commentaire Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *